big town blues (xii)
desolée

desolée
mais en ce pays
nous n’avons riens
des langues comprehensible

les batiments devenez
la neige ascend

devents vous venez ici
vous devez habiter ici

des arbres boudez
les voitures fumez ses chauffeurs

le trottoir chant
les oiseaux jouez le foot





this archive is hosted by arts & ego
© 1978–2022 dylan harris